UN CADRE D’ARCHITECTURE D’ENTREPRISE POUR

L’adoption du cloud

L’architecture d’entreprise, en tant que discipline ayant pour objectif de connecter la réalité actuelle d’une entreprise à celle qui est souhaitée à l’avenir, peut aider les entreprises à gérer des systèmes cloud. L’un des principaux avantages liés à l’AE et au cloud est de comprendre comment et où des systèmes cloud plus récents et très hétérogènes pourraient s’adapter aux anciennes versions.

Introduction

L’architecture d’entreprise (AE) aide les entreprises à bâtir des fondations structurelles qui correspondent aux stratégies d’entreprise proposées. Elle reflète la vision d’une entreprise en intégrant ses dimensions afin de contextualiser les stratégies de la transformation, les structures organisationnelles, les capacités métiers, les banques de données, les applications informatiques et tous les objets technologiques. Chaque unité opérationnelle d’une entreprise est soumise à des changements, et chacun de ces changements peut avoir des conséquences importantes sur l’ensemble des domaines organisationnels.

Une entreprise qui souhaite adopter le cloud sur ses unités opérationnelles doit avoir une compréhension mature et bien formée de son architecture d’entreprise et une vision claire de ses composants.

Le cloud computing est un modèle de décentralisation des centres de données créé en virtualisant à la fois l’infrastructure et la plate-forme, et en donnant accès à des services sur internet. Il donne accès aux plates-formes, aux services et aux outils à partir des navigateurs déployés sur des millions de terminaux. De plus, il réduit la gestion et la maintenance des ressources associées à la technologie et à l’infrastructure tout en apportant dynamisme, indépendance, portabilité, utilisabilité et évolutivité des outils de la plate-forme.

Amazon Web Services, Google, Microsoft Azure, Salesforce et IBM sont des leaders du marché des services cloud.

Le but de cet article est de fournir un cadre d’AE pour l’adoption du cloud. Il couvre les étapes fondamentales que doit suivre une entreprise pour l’adoption du cloud sur l’ensemble de ses unités opérationnelles.

Perspectives d’avenir sur le cloud

Les meilleurs analystes ont envisagé les perspectives suivantes concernant l’adoption future du cloud dans les entreprises :

  • D’ici 2020, les dépenses informatiques dans les services cloud représenteront 60 % du total des dépenses en infrastructure informatique et entre 60 et 70 % des dépenses en logiciels, services et technologie (IDC).
  • Les Software-as-a-Service (SaaS) sur abonnement présenteront un TCAC de 18 % d’ici 2020 (Bain & Company).
  • Les investissements dans les Platform-as-a-Service (PaaS) passeront de 32 % en 2016 à 56 % en 2019, ce qui constituera la croissance la plus rapide pour un secteur des plates-formes cloud (KPMG).
  • Le marché de l’Infrastructure-as-a-Service (IaaS) devrait atteindre 72,4 milliards de dollars dans le monde d’ici 2020 (Gartner).
  • 83 % de la charge de travail des entreprises se fera dans le cloud d’ici 2020 ; 41 % de la charge de travail des entreprises aura lieu sur des plates-formes de cloud publiques tandis que 22 % se fera sur des plates-formes cloud hybrides (LogicMonitor).
  • « En 2020, une politique sans cloud sera aussi rare que ne l’est une politique sans internet aujourd’hui » (Gartner).

La transition vers le cloud demande aux entreprises d’adopter des technologies de nouvelle génération telles que les microservices, les API, les analytiques, l’IdO et des protocoles de plus grande sécurité – tous ces éléments se sont montrés d’une importance capitale sur l’ensemble des industries. Les entreprises se tournent de plus en plus vers le cloud également dans le but de réduire les coûts et d’optimiser les bénéfices, car les options cloud sont généralement plus simples et moins coûteuses à installer que les alternatives sur site.

Notez ci-dessous quelques stratégies courantes de priorisation de la migration vers le cloud dans divers secteurs :

  • Communications (services de télécommunication fournissant un contact point à point) : facturation convergente, entente multipartie, OSS, BSS, finances, RH, achats.
  • Administratif (agences gouvernementales, régionales et locales, à but non lucratif) : logiciel de sécurité publique, gestion des aides et des performances, répartition assistée par ordinateur, administration pénitentiaire, gestion des tribunaux, collecte des impôts, gestion des dossiers, finances, RH, achats.
  • Santé (prestataires de soins, hôpitaux, médecins, cliniques, hospices) : dossier médical électronique, gestion de cabinet, gestion du cycle de revenus, finances, RH, achats.
  • Pétrole et gaz (extraction de combustible, raffinage du pétrole, dérivés primaires du pétrole, produits chimiques et connexes) : Gestion des opérations de pétrole et gaz, gestion des réserves, planification et budgétisation du capital, logiciel de production des puits, finances, RH, achats.
  • Services publics (électricité, eau et gaz) : service client, facturation, infrastructure de compteur intelligent, gestion des risques du commerce de l’énergie, SCADA, finances, RH, achats.
A Guide to Managing Cloud Tagging Policies

White Paper

A Guide to Managing Cloud Tagging Policies

A white paper containing best practices on cloud tagging policies — and a guide to using LeanIX Cloud Intelligence for implementation and monitoring. 

The Cloud Native Playbook: A Guide for Enterprises

eBook

The Cloud Native Playbook: A Guide for Enterprises

Better ways of working in cloud native environments for CIOs, Enterprise Architects and Cloud Architects.

16 Key Views for Cloud Governance

Poster

16 Key Views for Cloud Governance

A poster to help CIOs, EAs and Cloud Architects gain visibility into their cloud IT landscape to aid in processes related to cloud sourcing, cloud spend management and cloud security and compliance.

Visibility Into Multi-Cloud Deployments with the LeanIX Cloud Native Suite

Webinar

Visibility Into Multi-Cloud Deployments with the LeanIX Cloud Native Suite

Deeply dive into LeanIX Cloud Native Suite with Dominik Rose, LeanIX's Dir. Customer Success Engineering, to see how it brings transparency to multi-cloud deployments throughout an organization.

Winning in the Cloud Native World

White Paper

Winning in the Cloud Native World

A white paper on the evolution of cloud native IT plus enterprise-grade adoption and management strategies.

How to Measure Cloud Success

Poster

How to Measure Cloud Success

Find out how to measure the success of your cloud initiatives. ▶ What is the level of Cloud Adoption? Is business aligned with the cloud strategy?

5 ways to ruin your hybrid cloud setup

Video

5 ways to ruin your hybrid cloud setup

Live Recording - EA Connect Day 2020 

Torben Jaster - IT Infrastructure & Cloud Consultant

Comment Gruner + Jahr réalise une gouvernance multi-cloud avec LeanIX Cloud Intelligence

Success Story

Comment Gruner + Jahr réalise une gouvernance multi-cloud avec LeanIX..

Un aperçu des réalisations de Gruner + Jahr dans la gouvernance multi-cloud grâce à LeanIX Cloud Intelligence.

Tendances des entreprises de la nouvelle génération et adoption du cloud

Exemples de meilleures tendances des entreprises en conséquence de l’adoption du cloud :

  • Développement des écosystèmes des applications afin de stimuler la réactivité du marché.
  • Changement de modèle commercial pour devenir des intégrateurs de services haut de gamme.
  • Nouvelles exigences réglementaires acquises par une économie mondiale collaborative et résultant du besoin de conquérir de nouveaux marchés.
  • Exploitation de la prolifération numérique afin de fournir une expérience client plus intelligente et prédictive.

Transformation et optimisation sur différents ensembles de processus : ventes, front-office, middle-office et back-office.

Exemples de meilleures tendances des technologies en conséquence de l’adoption du cloud :

  • Rationalisation des centres de données (options hybrides pour remplacer les centres de données).
  • Mouvements du développement informatique et des tests sur le cloud.
  • Optimisation de la productivité grâce à l’évolutivité et à une haute disponibilité. Les fonctions principales migrent de plus en plus vers le cloud privé et les fonctions secondaires vers le cloud public.
  • Émergence des courtages de service cloud – un glissement vers les modèles hybrides.
  • Amélioration des services traditionnels en offrant de nouveaux produits numérisés comme le stockage sur le cloud pour les fichiers des clients.
  • Fusion de l’IaaS avec les PaaS.

Cadre d’adoption du cloud basé sur l’architecture d’entreprise

L’architecture d’entreprise, en tant que discipline ayant pour objectif de connecter la réalité actuelle d’une entreprise à celle qui est souhaitée à l’avenir, peut aider les entreprises à gérer des systèmes cloud. L’un des principaux avantages liés à l’AE et au cloud est de comprendre comment et où des systèmes cloud plus récents et très hétérogènes pourraient s’adapter aux anciennes versions.

Un programme d’AE bien exécuté peut rationaliser les transformations cloud en utilisant les bonnes pratiques développées à partir de la stratégie informatique, des politiques de l’entreprise, de la planification organisationnelle et des prises de décision des acteurs. Cependant, afin d’intégrer l’AE dans les services de cloud computing d’une entreprise, il est nécessaire d’établir un cadre dans lequel les architectes d’entreprise peuvent gérer toutes les étapes de l’adoption du cloud par une entreprise.

L’exemple suivant représente un cadre d’AE pour la migration vers les services cloud et leur adoption :

Screenshot%202019-02-27%20at%2010.42.35

Image 1 : Cadre d’adoption du cloud basé sur l’architecture d’entreprise

Stratégie d’adoption du cloud

Il s’agit de la première étape de l’adoption du cloud. À cette étape, les tâches impliquent de recueillir l’ensemble des éléments et des informations connexes concernant l’état réel actuel d’une entreprise et toutes les procédures formelles pour les opérations quotidiennes de l’AE existante. Cette étape doit être utilisée pour analyser les besoins, les exigences et les tendances de chacune des unités opérationnelles d’une organisation tout en validant les faiblesses, les atouts, les opportunités et les menaces potentielles dans l’adoption du cloud.

Lors de cette étape, il est nécessaire de développer une compréhension de la stratégie globale et des objectifs organisationnels de la société.

De plus, l'étape de la stratégie d’adoption du cloud est le moment de décrire l’ensemble des informations concernant les objectifs attendus de l’architecture cible, l’identité des acteurs concernés, la complexité des visions architecturales et les diverses approbations nécessaires lors de la mise en œuvre du changement.

DanielNeumann_LeanIX_14.02

Planification de l’adoption du cloud

Utilisez cette étape pour comprendre l’architecture réelle ainsi que l’AE existante dans l’entreprise. Ceci implique de définir des modèles commerciaux en fonction des rôles opérationnels et des activités, et de collecter les coûts opérationnels. C’est le moment de mettre en phase les exigences et les motivations d'une migration vers le cloud avec les modèles d’AE.

La planification de l’adoption du cloud concerne la prévision des opportunités disponibles lorsque le cloud computing sera réellement mis en œuvre, la description des avantages possibles avec des détails clairs, puis leur évaluation par rapport aux inquiétudes des acteurs concernés et aux capacités des fournisseurs potentiels.

En disposant de ces connaissances, un environnement cloud approprié aux applications peut être choisi, sur la base de la rentabilité et des performances.

Business case du cloud

L’AE peut élargir un business case pour l’adoption du cloud en fournissant la compréhension des capacités globales nécessaires au soutien de la mise en œuvre et la maintenance continue de la nouvelle plate-forme.

De telles méthodes peuvent inclure la délimitation du business case et les entrées pour le calcul du ROI afin d’estimer le budget requis, en évaluant la simplicité d’adoption en termes techniques, puis en sélectionnant le fournisseur de cloud.

Les activités suivantes doivent être menées au cours de cette étape :

  • Identifier toutes les alternatives commerciales viables, associées à chaque technologie cloud proposée, afin de bénéficier d’une vue d’ensemble globale des opportunités à venir.
  • Identifier et structurer tous les avantages qu’une entreprise peut tirer de la transformation vers le cloud, en se basant sur des niveaux d’impact explicitement détaillés.
  • Calculer le budget requis et le ROI attendu au cours des changements d’AE.
  • Estimer le calendrier de migration.
  • Analyser les risques présents et envisager une approche continue d’identification et de réduction des risques futurs.

Architecture cible & facilitateur de cloud

Cette étape détaille l’utilisation de nouveaux services cloud pour élargir la cible de l’architecture métier, de l’architecture des systèmes d’information et de l’architecture technologique. En élargissant également l’architecture d’information (modèles physiques et logiques), l’architecture des applications (composants fonctionnels, relations entre les systèmes) et l’architecture technologique (matériel, logiciels et infrastructure de communication), cette étape doit être réalisée quand toutes les informations utiles pour gérer les transitions vers le cloud et détailler les exigences métier sont identifiées sur l’architecture cible. L’impact des changements architecturaux sur les modèles commerciaux doit également être défini à cette étape.

Planification de la transition vers le cloud

La planification de la transition vers le cloud est obligatoirement réalisée quand toutes les lacunes technologiques entre l’AE cible et l’AE de départ sont repérées, puis décrites de manière logique. Il s’agit d’une analyse qui permet d’identifier les insuffisances entre les performances réelles et les performances potentielles, puis d’utiliser cette analyse pour créer un plan de gestion du changement.

La création d'un plan détaillé pour la mise en œuvre réelle et la migration depuis l’architecture existante vers l’architecture cible a lieu au cours de cette phase.

La planification de la transition vers le cloud consiste généralement en les activités suivantes :

  • Présenter une stratégie de planification de la migration qui énumère les processus requis, les outils et les modèles de rétrofacturation pour
    • migrer les applications métiers existantes dans le cloud,
    • décider du placement des nouvelles applications.
  • Évaluer l’ensemble des applications de l’entreprise afin de déterminer dans quel lot les fonctions métiers peuvent être regroupées, ainsi que les relations entre les applications et les lots. Ces informations seront ensuite utilisées pour recommander un produit cloud du marché adapté et d’une valeur intéressante pour l’entreprise.
Étant donné que les fournisseurs de cloud proposent de tels accords de mise en œuvre, il est judicieux de revoir les nombreuses exigences souhaitées pour l’architecture cible afin d’obtenir de la part des fournisseurs un accord de cycle de vie de service (SLA – service lifecycle arrangement) rentable, une configuration de réseau correctement configurée, et une compréhension claire de la manière dont le cloud peut être intégré pour fonctionner avec les autres clouds.

Planification et gouvernance de la mise en œuvre du cloud

Lors de cette étape, une confirmation finale est reçue sur la portée et les priorités des migrations vers le cloud et de son déploiement. Les SLA sont établis, tout comme les politiques et les normes de sécurité ; l’attribution des pouvoirs et des responsabilités est également répartie. La planification et la gouvernance de la mise en œuvre du cloud couvrent toutes les phases d’une stratégie d’adoption du cloud, de la stratégie à l’exécution.

L’identification de l’ensemble des ressources et compétences de déploiement est requise pour cette étape. Les examens de conformité de l’AE sont réalisés à ce moment, suivis de la mise en œuvre des processus métiers et informatiques ainsi que des examens suivant la mise en œuvre.

Voici d'autres actions menées au cours de cette étape :

  • Évaluer les politiques au niveau de l’entreprise.
  • Comprendre les différences entre les modèles de service et de déploiement.
  • Identifier les objectifs de performances critiques.
  • Évaluer les exigences en termes de sécurité et de confidentialité.
  • Identifier les exigences en termes de gestion de service.
  • Préparer à la gestion des défaillances de service.
  • Comprendre les plans de relance.
  • Mettre en place des processus de gestion efficaces.
  • Créer le processus de sortie.
L’intégralité des résultats issus de ces nombreuses activités de surveillance doit être documentée et partagée au cours d’un examen suivant la mise en œuvre afin d’offrir des bases pour d’autres améliorations dans des projets futurs. Notez que les fournisseurs historiques de logiciels de gestion de l’architecture d’entreprise ont étendu leurs offres avec des produits dédiés afin de couvrir la mise en œuvre de bout en bout du cloud et de la gouvernance. LeanIX Cloud Intelligence – un outil qui automatise l’import sur les composants cloud des détails techniques provenant des principaux fournisseurs d’hyperscale, et qui les organise au sein des catégories du cadre TBM – peut être utilisé aux côtés des produits qui composent la LeanIX Enterprise Architecture Suite afin d’exécuter et de soutenir les stratégies d’adoption du cloud.

Conclusion

La technologie cloud joue un rôle majeur dans la transformation des entreprises modernes. Bien qu'il ne s’agisse pas d’une solution complète aux problèmes de solutions sur site, le transfert d’une partie des applications et des processus d’une entreprise vers le cloud peut certainement atténuer de nombreux obstacles une fois qu’ils sont simplifiés grâce à une bonne gestion de l’AE.

Par ailleurs, pendant que les technologies de cloud mûrissent, la manière dont les entreprises travaillent continue de changer. Il est par conséquent nécessaire que l’AE réduise la vitesse des perturbations à un niveau soigneusement harmonisé avec la capacité de changement d’une entreprise.

L’AE permet aux organisations de réaliser leur transformation numérique afin de mettre en œuvre de nouveaux systèmes cloud avec beaucoup moins de complications. Un cadre d’AE pour l’adoption du cloud comme celui qui est présenté est une approche qui peut être facilement suivie afin de réduire les durées de développement, d’améliorer l’évolutivité, de développer les capacités de stockage, d’améliorer la fiabilité des services et de renforcer la sécurité.

Pour rappel, le cloud computing peut aider les entreprises à :

  • Passer à un modèle d’exploitation agile et éliminer les technologies soi-disant « indispensables ».
  • Attirer les meilleurs talents du numérique des différents secteurs et leur fournir une boîte à outils contenant les meilleures technologies disponibles.
  • Transformer l’architecture pour développer les capacités et permettre des interactions dynamiques via des API.
  • Intégrer des capacités cloud-native dans les applications et les mettre à niveau afin de fournir des mesures en temps réel et des données exploitables.
  • Créer des capacités numériques permettant d’accélérer les revenus à l’aide d’un modèle de cloud agile et opex.

Tout ceci tend à prouver que, quels que soient les outils choisis par une entreprise, le problème principal n’est pas toujours au niveau de la technologie. Il se situe plutôt dans la définition des relations entre les différents composants, du métier à l’informatique.

Et c’est ici que l’AE entre en jeu.

Références

  1. https://www.idc.com/promo/thirdplatform/RESOURCES/ATTACHMENTS/IDCFutureScapeExecSummary-Cloud.pdf
  2. https://www.gartner.com/en/newsroom/press-releases/2018-09-12-gartner-forecasts-worldwide-public-cloud-revenue-to-grow-17-percent-in-2019

Note du rédacteur

Ce document a été fourni par Dr. Gopala Krishna Behara, architecte d’entreprise senior dans la division GEA Practice de Wipro. Il possède une expérience de plus de 22 ans dans les technologies de l’information et peut être contacté par e-mail à l’adresse gopalkrishna.behra@wipro.com.

L’auteur remercie Hari Kishan Burle et Raju Alluri, de GEA Practice chez Wipro Technologies de l'assistance et des connaissances qu'ils ont fournies lors de l’écriture de cet article.

Clause de non-responsabilité

Toutes les opinions présentées dans ce document sont celles de l’auteur et ne reflètent pas l’opinion de WiPro.

Download your poster now!

Comment mesurer le succès du cloud

check-alt

Niveau de gouvernance de cloud computing

check-alt

Niveau d’adoption du cloud

check-alt

Efficacité opérationnelle

check-alt

Mise en phase de la valeur métier

check-alt

Réduction des coûts du cloud

check-alt

Atténuation des risques

Réponses aux questions fréquemment posées sur l’adoption du cloud

Qu’est-ce que le cloud computing ?

Le cloud computing est un modèle de décentralisation des centres de données créé en virtualisant à la fois l’infrastructure et la plate-forme, et en donnant accès à des services sur internet. Il donne accès aux plates-formes, aux services et aux outils à partir des navigateurs déployés sur des millions de terminaux. De plus, il réduit la gestion et la maintenance des ressources associées à la technologie et à l’infrastructure tout en apportant dynamisme, indépendance, portabilité, utilisabilité et évolutivité des outils de la plate-forme.

Quelles sont les meilleures tendances résultant de l’adoption du cloud ?

Exemples de meilleures tendances des entreprises résultant de l’adoption du cloud :

  • Développement des écosystèmes des applications afin de stimuler la réactivité du marché
  • Changement de modèle commercial pour devenir des intégrateurs de services haut de gamme
  • Nouvelles exigences réglementaires acquises par une économie mondiale collaborative et résultant du besoin de conquérir d'ouvrir les marchés
  • Exploitation de la prolifération numérique afin de fournir une expérience client plus intelligente et prédictive
  • Transformation et optimisation sur différents ensembles de processus : ventes, front-office, middle-office et back-office

Exemples de meilleures tendances des technologies résultant de l’adoption du cloud :

  • Rationalisation des centres de données (options hybrides pour remplacer les centres de données)
  • Mouvements du développement informatique et des tests sur le cloud
  • Optimisation de la productivité grâce à l’évolutivité et à une haute disponibilité. Les fonctions principales migrent de plus en plus vers le cloud privé et les fonctions secondaires vers le cloud public
  • Émergence des courtages de service cloud – un glissement vers les modèles hybrides
  • Amélioration des services traditionnels en offrant de nouveaux produits numérisés comme le stockage cloud pour les fichiers des clients. Fusion de l’IaaS et des PaaS

Quelles sont les stratégies connues de priorisation de la migration vers le cloud ?

Voici quelques stratégies courantes de priorisation de la migration vers le cloud dans diverses industries :

  • Communications (services de télécommunication fournissant un contact point à point) : facturation convergente, entente multipartie, OSS, BSS, finances, RH, achats.
  • Administratif (agences gouvernementales, régionales et locales, à but non lucratif) : logiciel de sécurité publique, gestion des aides et des performances, répartition assistée par ordinateur, administration pénitentiaire, gestion des tribunaux, collecte des impôts, gestion des dossiers, finances, RH, achats.
  • Santé (prestataires de soins, hôpitaux, médecins, cliniques, hospices) : dossier médical électronique, gestion de cabinet, gestion du cycle de revenus, finances, RH, achats.
  • Pétrole et gaz (extraction de combustible, raffinage du pétrole, dérivés primaires du pétrole, produits chimiques et connexes) : Gestion des opérations de pétrole et gaz, gestion des réserves, planification et budgétisation des immobilisations, logiciel de production des puits, finances, RH, achats.
  • Services publics (électricité, eau et gaz) : service client, facturation, infrastructure de compteur intelligent, gestion des risques du commerce de l’énergie, SCADA, finances, RH, achats.